Entre Ciel et Terre

 NZEL06_716-ciel-de-feu-1280x1024

« La mort est le commencement de l’immortalité »

Les cieux versent des ténèbres une immensité profonde

Une absence parfumée aux odeurs de solitude

Vient troubler l’ombre funèbre, son fantôme vagabonde

Par-delà l’éternité et souffle béatitude


Ailleurs, entre ciel et terre, vie colombelle


Quand le ciel se referme, l’invisible est sa prison

Il se noit dans le néant d’une pluie entremêlée

C’est la mort qui gouverne, qui se penche sur son front

Elle le touche brutalement, son coeur souffre, abandonné


Ailleurs, entre ciel et terre, accidentelle


L‘invitation au voyage sous un océan célèste

D’une lumière éternelle l’a guidée juqu’au-delà

Elle s’élance tel un mirage d’un vol infini et leste

Rejoignant son essen’ciel, fl’âme vive ornée d’éclat


Ailleurs, entre ciel et terre, vie immortelle


Elle est allée sans retour où l’horizon éphémère

S’abandonne d’élégance, de parures angéliques

Elle s’évapore en velours inondant l’azur limpide

L’impalpable évanescence n’est que vide pacifique


Ailleurs, entre ciel et terre, vie hirondelle


Au loin, là-bas, quelque part, une larme s’est éclose

Elle s’éveille au chant d’adieu des harmonies d’une lyre

L’autre côté du miroir est renaissance eau-de-rose

L’élixir majestueux qui enflamme nos souvenirs


Une bougie dans le vent est reflet de ton visage…

(4 juin 2006)



Citation du jour

 uxnmihc7

d’après « Une maison à Amalfi » d’Elizabeth ADLER

« La vie n’est pas accordée à l’homme pour l’éternité.

C‘est un privilège, et nous devons user sagement du temps qui nous est imparti.

A chacun de nous de faire ce qu’il peut de son existence. »



 

« Everything’s gonna be alright »

d’après les paroles de la chanson « Everything’s gonna be alright » de Sweetbox 

Qui aurait pu croire un jour que le soleil viendrait s’écraser sur ma vie… Que celle-ci s’enflammerait sous mes larmes, sous des déchirures peignant mes plus profondes douleurs. Parce que la fin me fait peur.

Je crains d’être emportée par une rivière puissante et infernale, d’être balayée par ses torrents majestueux, de chuter dans de profondes ténèbres qui m’engloutiraient toute entière. L’obscurité me tendrait ses bras, pour toujours.

Seule, je m’assoie et je me souviens. De tes caresses, de tes baisers… Ton sourire me manque. Mais en attendant, sache que je ne pleure jamais, parce que je sais au plus profond de moi-même que notre amour sera éternel.

Everything’s gonna be alright !

Tu es mon souffle, l’oxygène dont j’ai besoin pour vivre. Aujourd’hui, maintenant et pour toujours. Je serai ta force, tu seras la mienne. Quand tu te réveilleras, je serai à tes côtés. Aujourd’hui, maintenant et pour toujours. En attendant, le temps passe et file, sans toi, sans nous…

Everything’s gonna be alright !

Je n’aurai jamais pensé que les battements de mon coeur s’alimentaient de notre amour, des sentiments que j’ai pour toi. Tu étais son moteur, son essence ; mon âme-soeur, ma romance. Je caresserai ta main en te regardant dormir. Une larme s’échappera de mes yeux brûlants, rien qu’une larme… de sang. Je ne sais plus que dire ni que faire pour te ramener à nouveau, pour rallumer cette flamme perdue. J’espère, tout simplement, que le soleil, sur nous, s’éclairera à nouveau. Aujourd’hui, maintenant et pour toujours.

J‘essaie, plus que tout, de donner le meilleur de moi-même, d’être positive, de voir le monde un peu plus beau mais rien n’y fait. Ainsi je suis née, ainsi je resterai. Je sais que tu es un battant alors bats-toi, pour l’amour du ciel, pour notre amour et pour toi-même.

Everything’s gonna be alright !

Je donnerai ma vie entière pour te voir respirer à nouveau et sentir ton souffle chaud sur mon cou. Revivre ces instants où, main dans la main, nous marchions sur les sable blancs et humides. Je donnerai ma vie entière pour réentendre ta voix se réjouir et rayonner de plaisir, ton sourire illuminer ton visage.

Aujourd’hui, le silence s’est abattu froidement sur notre histoire. Je l’entends qui hurle sa peine. J’écoute sans cesse ces chansons qui nous faisaient rêver, qui faisaient nous évader, nous entraînant sous des ciels volupteux. Tu me manques tellement. Je souhaite que tu reviennes, que la vie te prenne à nouveau dans ses bras. Je t’attendrai toute ma vie parce que tu es ma destinée.

Everything’s gonna be alright !



 Imparfaits

  23526

 Victoria Petrosillo

 Aussi belle soit la fleur
Il faudra bien qu’elle fane
Aussi bon le bonheur
L’équilibre est dans les larmes

Pour chaque chose
Vient son contraire
Même quand tout nous oppose
Ce n’est que l’envers
Du décor

Et c’est c’que nous sommes
Imparfaits, comme des hommes
Riches de nos erreurs
Pour être meilleurs
Pourvu qu’on pardonne
Que se libère
Notre lumière

Autant se préparer
Rien n’est comme on l’attend
L’automne surpendra l’été
Autant que nos sentiments

L‘ordre des choses
Est un mystère
Des épines à chaque roses
On n’peut rien faire
Ou à tort

Et c’est c’que nous sommes
Imparfaits, comme des hommes
Si de nos erreurs
On donne le meilleur
Ce n’est rien en sommes
Imparfaits, nous le sommes
On nous pardonne
Quand se libère
Notre plus belle lumière
Nous ne sommes
Qu’un éclat de lumière
Un éclat de lumière



Poème du Bonheur

 1q2sfn5x 

LE BONHEUR EST UNE TRAJECTOIRE ET NON PAS UNE DESTINATION !  

On se persuade souvent soi-même que la vie sera meilleure après s’être marié, après avoir eu un enfant, et ensuite, après en avoir eu un autre… Plus tard, on
se sent frustré, parce que nos enfants ne sont pas encore assez grands et on
pense que l’on sera mieux quand ils le seront. On est alors convaincu que
l’on sera plus heureux quand ils auront passé cette étape. On se dit que
notre vie sera complète quand les choses iront mieux pour notre conjoint,
quand on possédera une plus belle voiture ou une plus grande maison, quand
on pourra aller en vacances, quand on sera à la retraite…

La vérité est qu’il n’y a pas de meilleur moment 
pour être heureux que le moment présent. Si ce n’est pas
maintenant, quand serait-ce ? La vie sera toujours pleine de défis à
atteindre et de projets à terminer. Il est préférable de l’admettre et
de décider d’être heureux maintenant qu’il est encore temps. Pendant
longtemps, j’ai pensé que ma vie allait enfin commencer, « La Vraie 
Vie! » Mais il y avait toujours un obstacle sur le chemin, un problème qu’il
fallait résoudre en premier, un thème non terminé, un temps à passer. Et
alors la vie allait commencer ! ! ! !  Jusqu’à ce que je me rende
compte que ces obstacles étaient justement ma vie. Cette perspective m’a
aidé à comprendre qu’il n’y a pas un chemin qui mène au bonheur. Le bonheur
est le chemin.  Ainsi passe chaque moment que nous avons et plus encore
: quand on partage ce moment avec quelqu’un de spécial, suffisamment
spécial  pour partager notre temps et, que l’on se rappelle que le
temps n’attend pas. Alors, il faut arrêter d’attendre de terminer ses
études, d’augmenter son salaire, de se marier, d’avoir des enfants, que ses
enfants partent de la 
maison
ou, simplement, le vendredi soir, le dimanche matin, le printemps, l’été,
l’automne ou l’hiver, pour décider qu’il n’y a pas de meilleur moment que
maintenant pour être heureux.

 Il n’en faut pas beaucoup pour être heureux. Il
suffit juste d’apprécier chaque petit moment et de le sacrer comme
l’un  des meilleurs moments de sa vie.



 

 L’Etre Déchiré

  mblhf7hv

J’aime quand tes yeux couleur de brume / Me font un manteau de douceur / Et comme sur un coussin de plume / Mon front se pose sur ton coeur

Une lune d’argent éclabousse l’azur

Elle saupoudre de glace l’onde pur

A travers la fenêtre, elle déverse ses pleurs

Chatoyante étincelle qui se meurt

Une flamme soyeuse d’un brin rosé timide

Laisse couler son âme dans le vide

Quelques gouttes qui tachent et qui suivent le fil

Des vagues aux reflets d’huiles immobiles

Une plume audacieuse semble écorcher son coeur

Sur le papier froissé, elle demeure

Elle arrache en lambeaux d’ensanglantes blessures

Qui s’écoulent et s’écroulent en peinture

Une larme éclatante éclabousse ses cils

A travers le silence, elle défile

Elle transperce sa peau d’un goût âcre et acide

Chatoyante cisaille translucide

Sous le poids du supplice, le vent hurle sa peine

Quelques ondes électriques se déchaînent

L’atmosphère se charge de silhouettes encrées

Qui ne sont que morceaux émiettés

D‘une lettre d’amour déchirée

(6 mai 2006)



1er Mai

 f_muguet1m_1e1ed34

« S’il ne pleut pas le 1er mai, que les larmes des humains soient totalement séchées »

Bon 1er Mai à tous !!!



Le monde de alarc |
Les écrivants |
Le gagnant |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | l'antre d'obéron
| lecriture
| Mon passe-temps ... la poésie